wagon


wagon

wagon [ vagɔ̃ ] n. m.
• 1829; « chariot de transport de houille » 1780; mot angl.
1Véhicule sur rails, tiré par une locomotive; voiture d'un train aménagée pour le transport des marchandises, des bestiaux... Wagon de marchandises, à bagages, à bestiaux... 2. fourgon, plateau, plateforme, 2. truc. Wagons plats. Wagons couverts. Wagon porte-automobiles. Wagons frigorifiques. Cour. (abusif en techn.) Voiture destinée aux voyageurs. voiture(plus cour. depuis 1970). « un train composé de vieux wagons démodés et sans couloirs » (Duhamel). « La plaque trépidante d'un passage à soufflets entre deux wagons » (Martin du Gard).
Fam. Grosse automobile.
2Contenu d'un wagon. Un wagon de légumes. Fam. Grande quantité. Il y en a un wagon ! (cf. Il y en a des tonnes).

wagon nom masculin (anglais waggon, du néerlandais wagen) Véhicule ferroviaire remorqué, destiné au transport des marchandises ou des animaux, par opposition à voiture ; son contenu. ● wagon (difficultés) nom masculin (anglais waggon, du néerlandais wagen) Orthographe Wagon entre en composition avec d'autres mots précisant l'utilisation du véhicule ferroviaire ainsi dénommé : wagon-citerne, wagon-foudre, wagon-lit, wagon-poste, wagon-réservoir, wagon-restaurant, wagon-tombereau, wagon-trémie. Sauf pour wagon-poste (plur. : des wagons-poste), les deux éléments des composés ainsi formés prennent la marque du pluriel : wagons-citernes, wagons-foudres, wagons-lits, wagons-réservoirs, wagons-restaurants, wagons-tombereaux, wagons-trémies. Emploi Wagon / voiture. Les professionnels du transport ferroviaire distinguent entre le wagon, destiné au transport des marchandises ou des animaux, et la voiture, réservée au transport des voyageurs. Dans l'usage courant, non technique, on emploie souvent wagon pour voiture : nos couchettes sont dans le troisième wagon ; wagon-lit, wagon-restaurant (les termes techniques sont voiture-lit, voiture-restaurant). ● wagon (expressions) nom masculin (anglais waggon, du néerlandais wagen) Wagon couvert, wagon à caisse fermée par un toit et comportant sur chacune des faces latérales une ou plusieurs portes coulissantes ainsi que, en général, des volets d'aération. ● wagon (synonymes) nom masculin (anglais waggon, du néerlandais wagen) Véhicule ferroviaire remorqué, destiné au transport des marchandises ou des...
Synonymes :

wagon
n. m.
d1./d CH de F Véhicule ferroviaire tracté, servant au transport des marchandises, des bestiaux.
|| (En composition.) Wagon-citerne, wagon-réservoir, pour le transport des liquides.
Wagon-poste ou wagon postal, aménagé pour le transport et le tri postaux.
Wagon-tombereau: wagon muni d'une benne basculante; wagon à portes latérales.
Wagon-trémie, à une ou plusieurs trémies, pour le transport des matériaux en vrac.
|| Cour. Voiture de voyageurs. Il est monté dans le wagon de tête.
Wagon-restaurant: voiture aménagée en restaurant. Syn. (recommandé) voiture-restaurant.
Wagon-lit, dont les compartiments sont équipés d'une ou de deux couchettes, d'un lavabo ou d'un cabinet de toilette. Syn. voiture-lit.
(Remarque: sauf dans des wagons-poste, les deux termes prennent la marque du pluriel: des wagons-restaurants, etc.)
d2./d Contenu d'un wagon. Un wagon de blé.

⇒WAGON, subst. masc.
A. — Véhicule tracté par une locomotive ou par une locomotrice sur une voie ferrée. Wagon de chemin de fer; wagon de tête, de queue; wagon à bogies, à essieux; tirer, traîner les wagons. Quant au matériel roulant il faut le diviser en deux parties:le matériel de traction constitué par les locomotives; le matériel de transport constitué par les wagons, wagons de voyageurs ou wagons de marchandises (ALBITRECCIA, Gds moyens transp., 1931, p. 46).
SYNT. Caisse, crochet d'attelage, tampon d'un wagon; lanterne du dernier wagon; rame, train de x wagons; acheminement, triage des wagons; déraillement d'un wagon; atteler, débrancher, décrocher, enrayer, trier les wagons.
1. Voiture destinée au transport des voyageurs et à certains services. Wagon bien aménagé, confortable; wagon bondé, vide; wagon sanitaire; wagon de bois, wagon de première/deuxième classe; banquette, coin, compartiment, couloir, fenêtre, filet, marchepied, portière, vitre du wagon; poussière, trépidation du wagon; monter en wagon; s'installer dans un wagon. Les wagons, doublés pour la plupart en beau velours d'Utrecht rouge, sont larges et capitonnés d'importance (DU CAMP, Hollande, 1859, p. 98). Lucienne et Germaine sont dans le wagon et il y a justement encore de la place (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 161).
En appos. avec valeur d'adj. Vert wagon. Vert vif et soutenu dont étaient peintes les anciennes voitures de voyageurs. Avec ce jeune homme barbu, tennis effondrés, chemise à carreaux, shetland vert wagon et Levi's marronnasse, le glamour hollywoodien en prend un vieux coup ! (Le Point, 8 sept. 1980, p. 124, col. 1).
P. anal. Wagon (de métro). Jerphanion se trouvait assis avec Odette dans un wagon de métro, entre les stations du Palais-Royal et de Saint-Paul (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 242). Une rame entrait en gare, je sautai dans un wagon et descendis à Cambronne (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 388).
P. méton. Ensemble des personnes transportées dans le wagon. Tout le wagon dort, maintenant, toutes les têtes se balancent (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 153).
2. CH. DE FER. Véhicule destiné au transport des animaux et des marchandises. Wagon de marchandises, de messageries; wagon de charbon, de vin, de volailles; charger, décharger, expédier les wagons. Les wagons de champagne étiquetés via Laon, Tergnier, Amiens, arrivèrent en deux jours à quatre heures cinquante, matin, à Calais-Triage par train 5.799 (HAMP, Champagne, 1909, p. 188). Comme pour ceux de Rawaruska, cela commença par l'ignoble voyage de quatre jours et cinq nuits dans l'entassement des wagons à bestiaux (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 303). V. benne ex. 9.
En partic. Wagon dévoyé. ,,Wagon qui par cause accidentelle a été dérouté`` (Industries 1986). Wagon différé. ,,Wagon qu'un incident technique oblige à retirer de la composition de son train`` (Industries 1986). Wagon de particulier. ,,Wagon n'appartenant pas à la société de chemin de fer et admis à circuler sur le réseau en vertu d'un « contrat d'immatriculation » connu entre la société et le propriétaire du wagon`` (Juridique 1987). Wagon de secours. ,,Wagon (...) qui porte l'outillage nécessaire pour remettre sur la voie les machines et wagons déraillés`` (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 2, 1894, p. 165).
Wagon + adj. [Pour désigner un wagon constr. ou aménagé pour des transp. déterminés] Wagon bâché, blindé.
Wagon couvert. Wagon dont la caisse est pourvue d'une toiture fixe. Le bois est de plus en plus fréquemment remplacé par la tôle dans (...) les bouts et pavillons des wagons couverts (Industr. fr. bois, 1955, p. 11).
Wagon plat. Wagon sans bords ou à bords peu élevés. Nous citerons:les wagons plats, destinés au transport de charges indivisibles lourdes ou encombrantes (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 98).
Wagon postal. Synon. de wagon-poste (s.v. wagon- A). Les wagons postaux utilisés pour le transport et le tri du courrier sont incorporés normalement dans les convois de la SNCF (Admin. P. et T., 1964, p. 39).
Wagon frigorifique. Wagon équipé d'une machine frigorifique pour le transport de denrées périssables. Des wagons frigorifiques pour les viandes ou les matières périssables (ALBITRECCIA, Gds moyens transp., 1931, p. 42). Wagon réfrigérant. Même sens. Les wagons réfrigérants (...) sont caractérisés par un bon isolement calorifuge de la caisse et par la présence, dans celle-ci, de paniers pouvant recevoir de la glace (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p. 99). Wagon ventilé. Wagon équipé d'un système de ventilation. Au débarquement, celle-ci [la marchandise] est entreposée dans des hangars climatisés, avant d'être enlevée par camions isothermes ou wagons ventilés (BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p. 106).
P. méton. Contenu d'un wagon. On a téléphoné au collège pour demander confirmation d'une commande surprenante: un wagon de pommes du Canada, pour des expériences sur les moisissures (DUHAMEL, Maîtres, 1937, p. 189). P. anal., fam. Grande quantité. Je sais la manière de travailler de Zola, oui: des documents. Un jour, un de mes amis lui en a apporté deux wagons. Zola dut coucher dehors (RENARD, Journal, 1892, p. 123).
Rem. Dans la lang. techn. des ch. de fer, voiture est le mot usité pour les véhicules assurant le transport des voyageurs. La lang. commune qui empl. encore wagon tend à adopter cet usage; cependant, des comp. comme wagon-lit, wagon-restaurant sont encore très vivants, sans doute à cause de l'image de marque donnée par la Compagnie des wagons-lits qui a eu le monopole de ces services depuis leur orig. et qui reste actuellement encore symb. de luxe ou de restauration haut-de-gamme dans les trains rapides (d'apr. HANSE Nouv. 1983).
B. — Spécialement
1. HIST. DES TRANSP., rare (et dans un cont. anglo-saxon). Fourgon, chariot. Les caravanes se préparent (...). Les départs s'effectuent à cheval, en voiture, en longues théories de wagons couverts tirés par douze couples de bœufs (CENDRARS, Or, 1925, p. 48).
2. MAÇONN. Élément de conduit à incorporer dans un mur et possédant des oreilles pour liaisonner (d'apr. BARB.-CAD. 1971).
3. TERRASS. Véhicule ou caisse portée sur quatre roues et circulant sur des rails pour le transport des terres (d'apr. CHABAT 1876 et 1881).
4. Arg., pop. Verre de vin de grande capacité servi au bistrot (d'apr. FRANCE 1907). Recharger les wagons. Remplir de nouveau les verres. Il suffit d'observer [au bistrot] comment l'orateur hausse le ton, ménage ses effets, glisse au moment opportun « la même chose, garçon! » ou « rechargez les wagons! » pour comprendre qu'ici les rôles sont tenus par des virtuoses de l'émotion (Le Monde aujourd'hui, 6-7 avr. 1986, p. IX, col. 1).
REM. 1. Wagonnée, subst. fém., rare. Contenu d'un wagon. C'était la première aventure de voyage. Elle dilata de joie toute la wagonnée (E. BERGERAT, Le Livre de Caliban, 1887, p. 329 ds QUEM. DDL t. 15). 2. Waguine, subst. fém., région. (Canada). Voiture de travail à quatre roues. C'est lui [le rebouteux] qui a remmanché le petit Roméo Boily, après qu'il avait été écrasé par une waguine chargée de planches (HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p. 216).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. ,,Le w initial de wagon (...) n'est noté [w] que par FÉL. 1851, et bien plus tard, Henri Bauche constatera que, dans le peuple de Paris, on prononçait encore quelquefois ouagon, mais depuis la seconde moitié du XIXe siècle, le [w], qui existe pourtant dans le système consonantique du français (oui, oie, poire, ouate, etc.) a été remplacé par [v] (...); parfois, on écrivait même vagon`` (G. STRAKA ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n° 1 1981, p. 200). Voir LITTRÉ: vagon, wagon et ROB. 1985: ,,La variante graphique vagon est archaïque``. Mais CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 315 recommande la forme francisée. Comparer wagon avec des mots du même type mais moins cour. qui conservent [w]: watergang, wateringue ou qui hésitent entre [w] et [v]: wallon, warrant, waters [], [va-] (abrév. de water(-)closet, v. STRAKA, op. cit., p. 197). Étymol. et Hist. 1. 1698 terme de relation dans des empl. isolés waggon « chariot, charrette » ([H. MISSON DE VALBOURG], Mém. et observations faites par un voyageur en Angleterre, 413 ds HÖFLER Anglic.); 2. a) 1826 vagon « voiture de chemin de fer » (SEGUIN et BIOT, Exposé des concessionnaires de la ligne Saint-Étienne-Lyon, 4, XII, pp. 21-22 ds WEXLER, p. 117); 1827 wagon (Registre des délibérations du Conseil d'Administration de la ligne Saint-Étienne-Andrézieux, II, p. 67, p. 79, pp. 160-163, ibid., p. 116); b) 1866 arg. « verre de vin de grande contenance » (p. compar. au contenu d'un wagon) (DELVAU, p. 400); c) 1881 « contenu d'un wagon » (Le Génie civil, 15 oct., 579a ds HÖFLER Anglic.); 3. 1872 « élément de conduit de fumée dont l'assemblage est comparable à celui des wagons d'un train » (LITTRÉ). Empr. à l'angl. wagon, waggon d'abord « véhicule à quatre roues pour le transport de lourdes charges » (1523 ds NED) puis, au XVIIe s. « véhicule couvert pour le transport de marchandises et de passagers » ainsi que « chariot de transport de minerai » d'où son empl. au XVIIIe s. pour désigner une voiture ouverte circulant sur des rails, d'abord pour le transport de minerais, puis d'autres marchandises et de passagers lorsque les chemins de fer se développèrent. Désignant encore tout type de voiture de chemin de fer au mil. du XIXe s., le terme vit ensuite son usage restreint au transport des marchandises (v. NED), le mot car étant utilisé pour le transport des voyageurs, comme plus tard voiture en fr. L'angl. wagon, dont la forme waggon, apparue au XVIIIe s., est plus cour. en Grande-Bretagne qu'aux États-Unis, est empr. au néerl. wagen « voiture, chariot ». Fréq. abs. littér.:1 103. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 44, b) 1 325; XXe s.: a) 2 989, b) 2 144.
DÉR. 1. Wagonnage, subst. masc., technol., rare. a) Fabrication des wagons. Dans la construction des véhicules, le charronnage, le wagonnage, la carrosserie courante, les bâtis de machines, on a fait appel de tout temps à ses fortes cotes de qualités [du bois] (CAMPREDON, Bois, 1948, p. 127). b) Transport par wagon. Dans les caves, les transports de fromages se font depuis longtemps par wagonnage (AUSS. Roquefort 1984, s.v. wagonnet). Ch. de fer. Indice de wagonnage. Groupe de deux chiffres et d'une lettre mentionné sur l'étiquette d'expédition et indiquant la direction à donner à un wagon. (Dict. XXe s.). []. 1re attest. 1894 (K. SACHS, C. VILLATTE, Enzyklop. Wörterbuch...: Supplement zum frz.-deutschen Teil, p. 326); de wagon, suff. -age. Cf. aussi les termes angl. de même sens wag(g)onage et wag(g)oning (NED). 2. Wagonnier, subst. masc., technol. Ouvrier qui manœuvre les wagonnets. Ch. de fer, vieilli. Homme d'équipe qui manœuvre les wagons. Toutes ces victuailles, dont le transport donnait souvent lieu à des aventures rocambolesques, aboutissaient au Dépôt et étaient partagées entre toutes les équipes (...). Les chefs de train, et les wagonniers en faisaient autant de leur côté (H. VINCENOT, Mém. d'un enfant du rail, 1980, p. 58). []. 1res attest. 1846 wagonier ou vagonier (BESCH.), 1876 wagonnier, wagonnier ou vagonier (Lar. 19e); de wagon, suff. -ier. Traduit l'angl. wag(g)oner att. dep. le XVIe s. (NED) et déjà traduit wagonnier fin XVIIIe s. en dehors du vocab. des ch. de fer (LA ROCHEFOUCAULD-LIANCOURT, Voyage dans les États-Unis d'Amérique, IV, an VII, 232 ds HÖFLER Anglic.).
BBG. — BONN. 1920, p. 166.

wagon [vagɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1829; vagon, 1826; « chariot pour le transport de la houille », 1780, attestation isolée; mot anglais.
1 Véhicule sur rails, tiré par une locomotive. || Rames (cit. 3) de wagons. || Crochets d'attelage, boggies, tampons (cit. 3), roues… d'un wagon. || La charge d'un wagon (→ Expédition, cit. 9). || Wagon auxiliaire. Tender. || Le wagon de tête, de queue. || Wagons qui se heurtent. Tamponner (se), télescoper (se). || Atteler les wagons.
Spécialt. a Voiture d'un train aménagé pour le transport des marchandises, des bestiaux… || Wagon de marchandises (→ Longer, cit. 7; tamponnement, cit. 2). || Wagon à bestiaux. || Wagon plombé. || Wagons plats. || Wagons couverts. || Sortes de wagons. Fourgon, plate-forme, plateau, truck, wagon-citerne, wagon-tombereau, wagon-trémie, wagon-vanne. || Wagon frigorifique. || « Ce train est composé de wagons isothermes » (Rev. gén. des sc., 30 mai 1906, no 10, p. 455). || Wagon postal. Wagon-poste. || Charger, décharger un wagon. || Pousser les wagons de minerai ( Hercher).
b Cour. (abusif en techn.). Voiture destinée aux voyageurs. || Wagon de première, de seconde classe. || Wagon pullman. Pullman. || Wagon de soldats (→ Pare-boue, cit.). || Parties d'un wagon. Impériale (vx); compartiment, soufflet. || Train composé de vieux wagons démodés et sans couloirs (→ Cliqueter, cit.). || Portière (→ 2. Marche, cit. 30), marchepied (cit. 2), banquette (→ Froisser, cit. 19), lampe (→ 2. Cru, cit. 11), porte-bagages, filet du wagon. || Passage à soufflets entre deux wagons (→ Plaque, cit. 2).Monter en wagon (→ Prendre, cit. 130). || Assis dans le wagon (→ Silencieux, cit. 2). || « Emporte (cit. 20) -moi, wagon ! »
1 Je fais causer le Rhin, le Gange et l'Orégon
Comme trois voyageurs dans le même wagon.
Hugo, la Légende des siècles, LXI.
2 Le matériel roulant peut n'être plus le même
Les vêtements venir d'un autre costumier
Le peuple c'est toujours le wagon de troisièmes
Qui s'en va cahotant tel que l'a vu Daumier.
Aragon, les Yeux et la Mémoire, « Le peuple ».
3 Sur toute la longueur du train, les voitures communiquaient entre elles par des passerelles, et les voyageurs pouvaient circuler d'une extrémité à l'autre du convoi, qui mettait à leur disposition des wagons-salons, des wagons-terrasses, des wagons-restaurants et des wagons à cafés. Il n'y manquait que des wagons-théâtres. Mais il y en aura un jour.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 225 (1873).
REM. 1. Le mot wagon, très usuel au XIXe s. et jusque vers 1960-70, semble reculer dans cet emploi non technique devant le terme techniquement correct, voiture. On dira pour les réalités modernes : une voiture corail (et non un wagon corail).
2. La variante graphique vagon est archaïque.
4 La lampe du vagon vacillait tristement dans son hublot et lui versait à cru sa morne clarté.
Léon Bloy, le Désespéré, p. 118.
2 Fig., fam. Automobile de très grandes dimensions.
3 Contenu d'un wagon. Wagonnée. || Un plein wagon de légumes.Fam. Grande quantité. || Il y en a un wagon, un plein wagon !
4 Appos. || Vert wagon, assez vif et soutenu (semblable à la peinture des anciennes voitures de voyageurs). || Voiture, manteau vert wagon.
5 (1933). Loc. fig. Accrocher le (son) wagon : rejoindre le peloton de tête (cyclistes, coureurs automobiles). — ☑ Fam. Accrochez les wagons !, expression comique qui salue une éructation sonore.
DÉR. Wagonnage, wagonnée, wagonnet, wagonnier.
COMP. Wagon-bar, wagon-citerne, wagon-foudre, wagon-lit, wagon-poste, wagon-réservoir, wagon-restaurant, wagon-salon, wagon-tombereau, wagon-trémie, wagon-vanne.
REM. On trouve d'autres comp., soit occasionnels ou archaïques, comme : wagon-couloir (1902, in D. D. L.); wagon-dortoir (1846, in D. D. L.), wagon-écurie (1844, in Mackenzie); wagon-fourgon (1902, in D. D. L.); wagon-plate-forme (1894, in Année sc. et industr. 1895, p. 144); wagon-poche (« wagon de transport pour la fonte en fusion », 1974, in la Clé des mots); wagon-signal (1884, in Année sc. et industr. 1885, p. 445); wagon-squelette (« wagon plat sans plancher, pour conteneurs », 1977, Banque des Mots, 14); wagon-vigie (1888, Année sc. et industr. 1889, p. 79); soit récents mais encore occasionnels, comme wagon-cinéma (Figaro Magazine, 5 juil. 1980, p. 85), wagon-discothèque (Figaro Magazine, 5 juil. 1980, p. 87).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • wagon- — ⇒WAGON , élém. de compos. Élém. entrant dans la constr. de subst. masc. du vocab. des ch. de fer; le 2e élém. est un subst.; les mots constr. désignent une voiture spécialement aménagée ou un type de wagon de marchandises. A. [Les mots constr.… …   Encyclopédie Universelle

  • wagon — [wag′ən] n. [Du wagen < PGmc * wagna : see WAIN] 1. any of various types of four wheeled vehicles; specif., a) a horse drawn vehicle for hauling heavy loads b) a small cart pulled or steered by means of a pole handle and used by children in… …   English World dictionary

  • Wagon — Wag on, n. [D. wagen. [root]136. See {Wain}.] [1913 Webster] 1. A wheeled carriage; a vehicle on four wheels, and usually drawn by horses; especially, one used for carrying freight or merchandise. [1913 Webster] Note: In the United States, light… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • wagon — (n.) 1520s, from M.Du. wagen, waghen, from P.Gmc. *wagnaz (Cf. O.E. wægn, Mod.Eng. wain, O.S., O.H.G. wagan, O.N. vagn, O.Fris. wein, Ger. Wagen), from PIE *woghnos, from *wegh to carry, to move (Cf. Skt. vahanam …   Etymology dictionary

  • wagon — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. wagonnie {{/stl 8}}{{stl 7}} pojazd torowy lub linowy służący do przewozu osób lub ładunków : {{/stl 7}}{{stl 10}}Wagon kolejowy, tramwajowy. Wagon sypialny, restauracyjny. <fr. z ang.> {{/stl 10}} …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • wagon — (Brit. also waggon) ► NOUN 1) a vehicle, especially a horse drawn one, for transporting goods. 2) Brit. a railway freight vehicle; a truck. 3) chiefly N. Amer. a wheeled cart or hut used as a food stall. ● on the wagon Cf. ↑on the wagon …   English terms dictionary

  • Wagon — Wag on, v. t. [imp. & p. p. {Wagoned}; p. pr. & vb. n. {Wagoning}.] To transport in a wagon or wagons; as, goods are wagoned from city to city. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Wagon — Wag on, v. i. To wagon goods as a business; as, the man wagons between Philadelphia and its suburbs. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Wagon — Assez courant dans le Nord Pas de Calais et en Belgique (variante : Waghon), attesté depuis le début du XIIIe siècle, pourrait être le cas régime du nom de personne germanique Wago. Autre possibilité : terme désignant un Gascon, sachant que les… …   Noms de famille

  • wagōn — *wagōn germ., schwach. Verb: nhd. bewegen; ne. move (Verb); Rekontruktionsbasis: an., ae., as., ahd.; Etymologie: idg. *u̯eg̑ʰ , Verb …   Germanisches Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.